UdPPC AUVERGNE
Question n°47

Quel est le lien entre le ver luisant et la luciole en plastique ?

dimanche 11 décembre 2005

Un petit point lumineux virevolte dans la nuit tombante d’un doux soir d’été. Vous avez sur votre étagère une petite statut qui éclaire dans l’obscurité. Votre enfant vous a convaincu de lui offrir le dernier gadget qui faisait fureur un soir de feu d’artifice pour décrire des spirales lumineuses dans la nuit. Est-ce le même phénomène qui est à l’origine de ces différentes productions de lumières ?

La lumière est une forme de transfert d’énergie. Nous avons vu qu’elle peut être la conséquence d’un échauffement comme dans la lampe à incandescence ( voir question du 27 novembre sur les lampes). Mais dans les cas cités précédemment, la lumière apparaît à la température ambiante. On parle de lumière « froide » . Le terme général utilisé pour désigner ces phénomènes est celui de luminescence. On les constate dans le règne minéral mais aussi végétal et animal.
Le poète allemand Goethe remarqua cette propriété pour le phosphore. Le physicien Becquerel s’intéressa plus particulièrement aux sels d’uranium. Quant à Stokes, c’est la fluorite qui retient son attention et il donna le nom de fluorescence à cette propriété. Becquerel montra qu’en fait il s’agissait d’une phosphorescence de courte durée.
Les minéraux absorbent de la lumière. Les atomes les composant sont excités temporairement. Ils retrouvent leur état normal en émettant de la lumière pour perdre leur excitation. Le minéral reste lumineux après que la source excitatrice ait été coupée, on parle alors de phosphorescence. Certains gardent leur luminosité plusieurs jours.
Et la luciole (mouche à feu) ou sa larve, le ver luisant ? Elle produit de la lumière afin de se trouver une compagne. C’est un signal spécifique ^pour éviter les rencontres infructueuses . Mais comment fait-elle ? C’est un autre phénomène appelé bioluminescence. Il existe chez plusieurs centaines de genres différents appartenant au règne végétal (algues) comme au règne animal depuis les bactéries jusqu’aux vertébrés. Une transformation chimique est à l’origine de la lumière émise. N’est-ce pas merveilleux ?


titre documents joints

Affichage

10 décembre 2005
info document : PDF
89.3 ko

A afficher au CDI


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 421 / 141335

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Ressources  Suivre la vie du site 2005 Année de la physique  Suivre la vie du site Physique et vie quotidienne   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.1 + AHUNTSIC

Creative Commons License